Expertise

sociology, agriculture, rural development, cyberculture

Bio

Thierry Bardini est professeur titulaire au département de communication de l’université de Montréal. Il y enseigne depuis 1993, après son stage post-doctoral à l’École Annenberg de l’université de Californie du Sud (USC, Los Angeles) sous la direction de Everett M. Rogers. Il est ingénieur agronome (École Nationale Supérieure d’Agronomie de Montpellier, 1986) et docteur en sociologie (Paris X Nanterre, 1991). Ses recherches portent sur l’histoire et la sociologie de la science et la technologie, d’abord dans le domaine du développement rural en France et à l’étranger (en Chine populaire et au Venezuela notamment). À partir de 1990 ses recherches se concentrent sur l’histoire et la sociologie de la cyberculture. À partir de 2001, il prolonge ce travail par une recherche sur l’autre devenir fondamental de la synthèse cybernétique, la biologie moléculaire, en reconstruisant son histoire récente depuis son côté obscur, la partie « non-codante » de l’ADN que les chercheurs américains ont baptisé « junk DNA ». Cette recherche est parue en 2011 aux Presses de l’Université du Minnesota dans la collection « Posthumanities » dirigée par Cary Wolfe, sous le titre Junkware.